FR_meme 4-edited

En 2016, l’industrie fossile traverse une crise existentielle.

Lors de la COP21, tous les pays du monde se sont engagés à lancer une action coordonnée pour le climat. Dans le même temps, l’industrie fossile connaît des difficultés financières croissantes : d’une part à cause des prix historiquement bas, d’autre part, grâce au travail de notre mouvement qui met en lumière la non-viabilité financière de ses projets dangereux.

Aussi, après deux années consécutives de températures records au niveau planétaire, la transition socialement juste vers une énergie 100 % renouvelable pour tou.te.s bénéficie d’un soutien sans précédent.

Jamais le moment n’a été aussi propice pour nous libérer des énergies fossiles.

En mai, partout sur la planète, des actions de masse donneront aux citoyens la légitimité nécessaire pour s’opposer à une industrie fossile plus affaiblie que jamais et lui asséner le coup de grâce.

Voici les plans d’action déjà annoncés à ce jour :


Allemagne

L’année dernière, 1 500 personnes sont entrées dans une mine de charbon à ciel ouvert en Rhénanie. En mai, des centaines d’autres se rendront en Lusace, où les habitants se battent contre les mines et les déplacements de population depuis des années. Ils feront alors acte de désobéissance civile en bloquant l’une des plus grandes mines de lignite à ciel ouvert d’Europe, que la compagnie suédoise Vattenfall a mise en vente. Cette action prouvera aux acheteurs potentiels que le développement du secteur du charbon rencontrera une forte résistance et démontrera que le mouvement s’engage pour un nouveau système énergétique qui place les peuples et la planète avant le pouvoir et les profits des entreprises. Cliquez ici pour en savoir plus.

Nigéria

Dans le delta du Niger, les actions auront lieu sur trois sites symboliques qui représentent les dizaines d’années de destruction de la région. Elles montreront clairement que le Nigéria, et plus encore l’Afrique, ne se porteront que mieux sans les activités polluantes de l’industrie fossile. Elles souligneront également que l’action citoyenne reste le moyen le plus viable pour sauver l’humanité de son addiction aux énergies fossiles. Cliquez ici pour en savoir plus.

Turquie

Des habitants de la région d’Izmir vont s’attaquer aux manœuvres illicites de l’industrie du charbon, qui s’apprête à construire quatre nouvelles centrales près de leurs maisons, en plus de celle déjà illégalement en activité. Ils se rassembleront à l’entrée d’une gigantesque décharge. Cette montagne de déchets toxiques chaque jour plus haute est utilisée par les centrales à charbon voisines pour se débarrasser des résidus dangereux de la combustion du charbon — et ce malgré une décision de justice.  Cette action unira les luttes contre les centrales pour dénoncer les projets énergétiques de la Turquie, qui veut étendre considérablement l’utilisation du charbon au sein de ses frontières. Cliquez ici pour en savoir plus.

Brésil

Les peuples autochtones et les militants du climat s’uniront autour de quatre différentes actions pacifiques visant des points clés des infrastructures du gaz et du pétrole dans le pays. Ils se mobiliseront depuis les sites de fracturation sur les territoires autochtones, sur les voies de leur dangereux transport, jusqu’à l’endroit où ils sont brûlés. Les détails restent confidentiels, mais des milliers de participants sont attendus sur plus d’une semaine d’action dans toutes les régions du pays. Cliquez ici pour en savoir plus.

États-Unis

Les militants ciblent cinq zones clés du développement des énergies fossiles : les nouveaux pipelines de sables bitumineux dans le Midwest avec une action près de Chicago, la fracturation hydraulique dans les montagnes Rocheuses avec un événement dans les environs de Denver, les « trains explosifs » transportant gaz et pétrole issus de la fracturation hydraulique vers un port d’Albany (État de New York), la pollution dévastatrice des raffineries Shell au nord de Seattle, et les dangereux forages de pétrole et de gaz à Los Angeles. Ces différentes actions visent à intensifier d’importantes campagnes locales ciblant les pratiques injustes de l’industrie fossile qui a accablé de sa pollution les populations de couleur ainsi que les plus pauvres. Cliquez ici pour en savoir plus.

Royaume-Uni

L’organisation Reclaim the Power bloquera la plus grande mine de charbon du Royaume-Uni, Ffos-y-fran, au pays de Galles, où la société Miller Argent prévoit d’exploiter 11 millions de tonnes de charbon. Les habitants luttent contre la mine depuis des années et doivent faire face à la menace que représente l’ouverture d’un nouveau site à proximité. Le charbon extrait alimente également la centrale électrique d’Aberthaw, qui est tellement polluante qu’elle enfreint les réglementations depuis 8 ans. Cette action exprimera notre solidarité avec cette communauté et toutes celles qui subissent en première ligne les conséquences de l’extraction minière et du changement climatique à travers le monde. Cliquez ici pour en savoir plus.

Philippines

Le 4 mai, les habitants de Batangas, des groupes et des associations contre le charbon venues de toutes les Philippines se rassembleront pour défiler au cœur de la ville. Ils diront non au projet de JG Summit Holdings de construire une centrale à charbon de 600 mégawatts dans la ville de Barangay Pinamucan Ibaba et demanderont un moratoire national sur tous les projets charbon dans le pays, qu’ils soient nouveaux ou en expansion.


En nous attaquant au pouvoir de l’industrie fossile, nous ouvrons la porte au développement de meilleures options, allant de projets d’énergie propre à des solutions locales permettant une transition socialement juste vers une économie d’un nouveau type.

En intensifiant nos actions, main dans la main, dans le monde entier en mai prochain, nous montrerons à l’industrie fossile qu’elle s’est enfermée dans une impasse : le monde en a assez de sa pollution, de sa corruption et de sa cupidité.

Ensemble, nous pouvons faire du mois de mai un tournant pour la planète.