Les peuples comptent bien prendre au pied de la lettre les engagements pris par les gouvernements. En France, à Pau, du 4 au 7 avril, Total tenait un sommet international visant à développer les hydrocarbures offshore avec les majors de l’industrie fossile: ils ont rencontré sur leur chemin des centaines d’activistes déterminé.e.s qui ont bloqué et perturbé l’événement. Alors que les gouvernements ont communément reconnus qu’il fallait renoncer à exploiter les ressources fossiles, de nombreux citoyens ont aussi fait la promesse qu’ils et elles veilleraient à ce que cette ligne rouge ne soit jamais dépassée, et qu’ils et elles mettraient leurs corps sur cette ligne pour éviter que les criminels climatiques continuent à détruire notre planète et notre future en toute impunité. Lors de ce sommet, les activistes rassemblé.e.s ont clairement pointé cette contradiction: forer plus loin et plus profond pour exploiter de nouvelles réserves d’hydrocarbures offshore n’est pas compatible avec la sauvegarde d’un climat de paix.

Si nous voulons avoir une chance d’empêcher une catastrophe climatique, nous devons stopper l’extraction maintenant. Le mouvement pour la justice climatique française s’est considérablement renforcé en 2016, avec de plus en plus de personnes s’engageant avec détermination.

Equateur:

Le 7 March, le jour international des droits des femmes, des femmes leaders autochtones d’Amazonie de sept nationalités, Andoa, Achuar, Kichwa, Shuar, Shiwiar, Sapara, et Waorani et leurs alliées internationales sont intervenue.e.s à Puyo, en Equateur, en tenant un forum et une marche en défense de l’Amazonie et de la Terre Mère au nom de la justice climatique.

Plus spécifiquement, elles se sont rassemblées ensemble pour dénoncer un nouveau contrat pétrolier signé entre le gouvernement équatorien et une compagnie pétroilère chinoise, Andes Petrolum. Au total, plus de 500 femmes ont marché ensemble:

1111
Photo via WECAN International
22
Photo via WECAN International

 

Bengladesh

Durant plusieurs jours à la mi-mars, plus de 800 personnes ont marché de Dhaka à Sundarbans pour protester contre la construction d’une centrale à charbon de 1320 MW à Rampal. La grande marche dessinée par les citoyens de toutes les couches de la société comptait bien s’opposer à cette centrale à charbon, qui menacerait Sundarbans, un site classé patrimoine mondial à l’UNESCO, et qui représente constitue également l’épicentre de l’économie locale ainsi qu’un rempart essentiel aux cyclones et à l’élévation du niveau de la mer pendant que notre climat se réchauffe. Malgré une présence policière particulièrement renforcée et la chaleur, la marche a continué et s’est terminée par le blocage d’un bateau de transport de charbon, mené par les pêcheurs locaux.  

4 5 6

 

Nouvelle Zélande

Le 21 mars, 300 personnes ont bloqué l’entrée de la plus grande conférence de l’industrie pétrolière de Nouvelle Zélande: c’était la plus grande action de désobéissance civile qui ait jamais été menée dans le pays.

Alors que l’industrie pétrolière prévoit de forer toujours plus de pétrole dans des sites auxquels on ne devrait jamais osé toucher, entraîné.e.s par Greenpeace,  des centaines de personnes ont montré qu’ils et elles étaient determiné.e.s à les en empêcher pour aussi longtemps qu’il le faudra.

7

 

Etats-Unis

A la Nouvelle-Orléans, là où a eu lieu le plus grand désastre climatique de l’histoire des Etats-Unis, des dizaines de personnes ont occupé une mise aux enchères de permis de forage en mer afin de signifier à l’administration d’Obama qu’il faut garder le pétrole offshore dans les sols. Une alliance arge et diverse s’est ainsi opposée à l’industrie fossile qui tente de transformé le Golf du Mexique et ses communautés sur la côte en une zone sacrificielle, tout ça au nom de leurs profits.

9 9a

Les communautés en premières lignes des dérèglements climatiques se battent depuis des années, et ce n’est qu’un début. Vous pouvez prendre par à l’intensification de la lutte pour garder les énergies fossiles dans le sol en nous rejoignant en Mai dans la campagne Break Free.